Premier week-end de l'année 2019-2020

Publié le 04/10/2019 sur www.parisest.ecles.fr

On redémarre l'année avec plein de nouveautés : 


- Des nouveaux et nouvelles lulu : qui dès leur arrivée voulaient eux-même monter leur tente canadienne pour montrer qu'ils ne sont pas là que pour rigoler

- Des nouveaux et nouvelles loulou : à qui l'on a appris nos chants à gestes pour qu’ ils s'acclimatent à notre langage farfelu

- Des nouveaux et nouvelles respons : qui ont été très bien accepté (étant donné que nous avons vu beaucoup d'enfants leur grimper dessus) et qui se sont bien adaptés car ils se sont investis à fond sur les activités

- Un nouveau lieu de couchage : C'est un grand camping où il est agréable de courir, jouer et planter sa tente (sauf peut-être pour nos voisins les campeurs qui nous ont surement vu comme des envahisseurs bruyants et agités)

Après un trajet par unité; nous avons fait un grand carré commun (demandez à vos enfants la traduction des mots que vous ne comprenez pas) durant lequel nous avons accueilli les nouveaux-nouvelles,  expliqué les règles de vie et le programme du week-end.

Chacun.e est ensuite allé.e rejoindre son unité pour jouer, planter sa tente ou participer à un conseil.

Puis, gros temps libre : l'occasion rêvée de faire de la guitare ou d'explorer le terrain de basket pour les éclé.e.s et de renouer un lien super fort avec les bâtons pour les lou, et même … de jouer à la pétanque ! Attention! Il a fallu cependant passer le test du permis couteau pour les nouveaux et nouvelles.

Nous avons ensuite dîné tous ensemble au bord de l'eau, fait passer l'habituel "téléphone ethniquement neutre" entre deux bouchées de chips et chacun.e a rejoint ensuite son unité pour la veillée.

La veillée des lutin.e.s a commencé au rythme de la musique, mais gare à celui qui continuera de bouger une fois que le son s'arrête …. Après avoir départagé les plus attentifs des plus danseurs (ceux qui ne pouvaient s’arrêter…), nous nous sommes tous allongés sous les étoiles pour écouter une belle histoire, puis nous sommes allés nous coucher, non sans quelques chuchotements sous les duvets avec les touts nouveaux amis rencontrés...

La veillée des lou : La abuela grillo, par son chant mélodieux, attire la pluie sur les champs des Andes. Les paysans ne peuvent que la remercier de leur permettre d’arroser leurs terres pourtant arides et tous l'accueillent avec joie. Si contente d’être remerciée, la abuela ne cesse plus de chanter, jusqu’à inonder les terres. Les paysans la chassent alors de leurs terres, et elle est forcée de se retrouver en ville. Rapidement, deux personnes se rendent compte à quel point cette femme peut leur être utile, et leur rapporter de l’argent. Ils lui demandent de chanter dans une salle de spectacle, et en profitent pour mettre en bouteille toute l’eau qui coule alors abondamment, bouteilles qu’ils vendent ensuite en ville. …. mais les paysans des alentours commencent à cruellement manquer d’eau pour leurs cultures. En colère ils viennent se révolter en ville pour que de nouveau cette source d’eau naturelle puisse profiter à tous et à toutes. Les lou, après avoir écouté l’histoire sur un fond musical, l’ont ensuite reproduit : chaque petit groupe était responsable d’une saynète. Après avoir applaudi les comédiens nous avons pris un petit temps pour échanger et débattre. Pour ceux et celles qui souhaitent revoir la Abuela Grillo : https://vimeo.com/11429985 

Le temps d’une soirée, les éclé.e.s et leurs respons se sont transformé.e.s tour à tour en zombies. Les survivants humanoides devaient déceler parmi leurs ennemies, l’antidote… Mais comment le reconnaître en pleine nuit, parmi toustes ces morts vivants….?? Après 3-4 parties, humain.e.s et zombies se sont rassemblé.e.s,finalement rabiboché.e.s ,  pour chanter et profiter du ciel étoilé

Tout le monde est ensuite allé.e se coucher, bien qu'agité.e à cause de la lumière et du lancement d'année.

Les respons, vaillants, ont alors entamé leur réunion d'équipe : bilan de la journée, règles de vie et choix du fil rouge de l’année. 

Après un réveil aux aurores pour les respons de préparation de petit dèj et pour les lulu et lou affamés; chacun.e a mangé, fait sa toilette (approximative me direz-vous), rangé ses affaires et sa tente.

Chaque unité a alors lancé son premier conseil de l’année ! 

Au niveau des lou, c’était l’occasion de prendre le temps d’expliquer aux autres l’intérêt d’un conseil et ce qu’on y partageait. Très enthousiastes à l’idée de choisir de nouveau pour cette année des médiateur.trice.s de conflits, 4 futurs spécialistes en résolution de conflits se sont proposés. La boite à problèmes et propositions a aussi été présentée. 

Très vite, la pluie s'est invitée à nos festivités. Les lulu et les lou se sont réfugiés dans la salle des fêtes et ont profité de la scène de théâtre pour faire des match d'impro. Il n'a qu'à Paris-Est que l'on mime des familles qui font leurs courses en roller dans un supermarché ou des stylos et des ciseaux qui racontent leur journée passée dans une  trousse.

Puis tout s’est enchainé : le repas du midi tous ensemble, le rangement, la vaisselle, les petits jeux en musique et le départ vers la gare. 

Tout le monde est rentré un peu humide, un peu fatigué, mais avec l’impression d’avoir bien rempli son week-end et bien commencé l’année aux éclés.




Retrouvez toute l’actualité des E.E.D.F. sur www.ecles.fr

Eclaireuses et Eclaireurs de France - Tous droits réservés - www.eedf.fr